Espace Formation / Nous avons aimé

Accueil
Imprimer Retour Réagir


On a aimé...

Espace formation est un espace- ressources. Vous pouvez avoir accès, dans cette rubrique, à des articles ou ouvrages ou encore des liens vers d’autres sites… qui pourront vous aider dans votre réflexion ou votre engagement.

L’actualité est remplie de bouleversements du champ éducatif (semaine de 4 jours, évaluation, suppression des IUFM, etc.). Pas toujours facile, quand on est citoyen de s’y repérer ! "Le Café pédagogique" peut être une ressource pour le débat. Ce blog, publié par un réseau d'enseignants, de chercheurs et de cadres éducatifs, est un organe d'information et de réflexion sur l'enseignement et au-delà, l'éducation. A chacun il apporte des informations sur l'évolution du système éducatif, des arguments pour participer au débat sur l'avenir de l'Ecole et des ressources pour construire de nouvelles pratiques éducatives. Comme au "café", les réactions aux débats sont les bienvenues...
Il est possible de s’abonner à différentes éditions. « L’expresso » vous procurera, quotidiennement, les dernières infos sur l’Education quand « Le café mensuel » ou encore les « dossiers mensuels » approfondiront l’analyse sur des thématiques plus précises éducatives ou pédagogiques. Par ailleurs, le blog du café propose de nombreux autres sites à explorer. Alors, une pause café ?

Sa longue histoire la définit comme une volonté politique de favoriser l'émancipation de tous, par tous et pour tous, en citoyens-acteurs qui peuvent, dès lors, contribuer, par leur puissance sociale, à la transformation de notre société républicaine vers plus d'équité et d'humanité. Qu'en est-il aujourd'hui de l'Education populaire ? Dans le champ de l'éducation reconnaît-on encore la spécificité des actions menées hors de l'école, durant le temps libre et celui des loisirs ? En vue de préciser et d'affiner les nouvelles approches sur l'Education populaire, les membres du Conseil scientifique des Francas se sont saisi de ces questions. Leurs réflexions, après avoir été mises en débat, sont présentées dans un ouvrage, intitulé "Education populaire, enjeu démocratique", publié par L'harmattan. Sous forme d'articles personnalisés qui font le point, le Conseil scientifique espère ainsi donner des clefs et ouvrir des pistes d'investigation théoriques et pratiques pour tous ceux qui s'intéressent au devenir de l'Education populaire.
Pour commander l'ouvrage, rapprochez-vous de l
'association départementale des Francas près de chez vous.
Où vont nos enfants ? Qui sont-ils ? Comment nous les représentons nous ? Quelles valeurs leur transmettre ? sont quelques unes des questions posées par les Entretiens d'Auxerre de 2007. L'ouvrage reprenant l'ensemble des contributions des intervenants est sorti cet été. Vous y retrouverez des textes offrant quelques réponses aux questions posées, de la part de Claire Brisset, Monique Dagnaud, Pascal Dibie, Anne Muxel, François de Singly, Jean-Pierre Rosenczveig, Bernard De France, Serge Tisseron, etc. Si certains de ces textes peuvent sembler éloignés de nos préoccupations (quoique.... quand il s'agit d'une réflexion sur "nos enfants", cela ne peut pas être très éloignés des Francas), d'autres sont complétement en concordance avec nos activités. Par exemple, "Le départ en vacances de tous les enfants, un devoir de justice sociale", "L'enfant-citoyen", "L'enfant dans la ville", "L'enfant, l'école, le professeur - apprendre à..., apprendre de....", etc.
Pour commander cet ouvrage, cliquez ici.
Les Francas des Pays de la Loire organisent, en partenariat avec la ville de Nantes, des Biennales de l'éducation. Durant deux jours, les participants sont invités à acquérir des connaissances en ateliers, écouter des chercheurs renommés, échanger entre praticiens. Réfléchir ensemble à la construction d'un système éducatif qui soit, dans l’esprit des principes et des valeurs de la République, le plus à même de répondre aux évolutions de la société.
Afin de permettre à la réflexion de perdurer entre deux éditions, les Francas des Pays de la Loire offrent, sur leur site, de belles pages sur les Biennales de Nantes. Vous pouvez y écouter et lire les intervenants de la première édition sur des thématiques telles que les jeunes et les médias, les adolescents et la citoyenneté, les villes éducatrices, l'éducation des 10-18 ans. Un avant goût qui nulle doute, vous motivera à participer aux prochaines Biennales qui auront lieu le 15 et 16 décembre prochains.
Xavier Ribas est un photographe espagnol qui depuis quelques années s'interesse à la manière dont les hommes s'accaparent l'espace pour vivre leur temps libre. Etant également anthropologue, Xavier Ribas, en observateur attentif, remarque que de nombreuses personnes se détournent des lieux de loisirs spécialement aménagés pour la détente et pour la consommation (parc d'attractions, aires de pique-nique...) et s'installent spontanément dans des espaces non codifiés, neutres. "La liberté ne s'épanouit que dans des lieux abandonnés, ce qui peut leur donner une aparence de désolation" affirme le photographe. A vous de voir...
La vie des idées est un site créé à l'initiative d'intellectuels de diverses disciplines (dont beaucoup donnent des cours au Collège de France ou encore à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales). Sa vocation est de proposer "une information de qualité sur la vie intellectuelle et l’actualité éditoriale, tant française qu’internationale, ainsi que des contributions sur les grands enjeux de notre temps, aussi bien sous la forme d’essais approfondis que d’analyses plus courtes et de discussions publiques", le tout sous des formes variées : articles, mais aussi conférences et interviews en ligne, dossiers, indicateurs et cartes... Exigeant, La vie des idées brasse un nombre considérable d'auteurs, plus ou moins accessibles, sur des thèmes touchant chacun d'entre nous (Société, Economie, Politique, Culture, Education...). Vous y trouverez assurément de quoi alimenter votre réflexion.
Nul besoin de présenter la Ligue des droits de l'Homme. Créée en 1898 pour défendre un certain Monsieur Dreyfus, cette organisation n'a cessé depuis de prendre position pour la défense de toute atteinte aux droits fondamentaux. Elle est par exemple, aujourd'hui particulièrement active en ce qui concerne le respect des droits des étrangers.
Leur site internet présente évidemment leur activité, leur histoire, leurs combats, mais il est également un lieu de ressources documentaires. Vous y trouverez par exemple, de nombreux textes fondamentaux (Constitutions nationales, Chartes diverses, Conventions internationales, Déclarations...) érigés dans le monde et dans l'Histoire : de l'Habeas corpus au Traité établissant une Constitution pour l'Europe en passant par l'Edit de Nantes, Les abolitions de l'esclavage, la Constitution de l'Argentine ou la Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne...
Eux, désignent tantôt des jeunes immigrés qui, pour la plupart, ne le sont pas, des banlieusards qui n'y habitent pas toujours, des musulmans parfois... Sans nier les problèmes de délinquance, d'inégalités territoriales ou de confrontations religieuses, Joël Roman propose d'aller contre les idées reçues et d'orienter notre regard autrement. Et si finalement plutôt que le "eux", c'est le "nous" qu'il faudrait revoir ? Et si notre conception de la laicité méritait d'être réétudiée ? Et si notre définition de la France était trop figée ?

Un petit livre qui invite au respect, à l'écoute et à la reconnaissance de l'autre pour redéfinir notre communuauté politique. Car, "il y a là des problèmes sérieux, considérables parfois, dont personne ne détient la solution miracle, sauf que l'on sait une chose : l'énergie de tous est nécessaire à leur solution".

Créé en 2003, l'observatoire des inégalités est un organisme indépendant d'information et de données sur les inégalités composé principalement de bénévoles et dont le Conseil scientifique réunit des chercheurs reconnus pour leurs travaux sur les inégalités. Il a pour objectif d'établir un état des lieux des inégalités et de le diffuser le plus largement possible pour que chaque citoyen agisse en connaissance de cause. Vous trouverez sur leur site des articles intéressants, courts et accessibles, sur des sujets touchant tous aux inégalités (revenus, hommes-femmes, catégories sociales, emploi mais aussi accès aux loisirs, à la culture etc.).
Créée le 20 janvier 2009, l’association "Information et citoyenneté" qui réunit 3 mouvements d’éducation populaire, les Francas, les Cemea et la Ligue de l’enseignement, a organisé sa 1ère rencontre dans le cadre de la troisième édition des Assises Internationales du Journalisme et de l'Information à Strasbourg...

Il est acquis que le droit à l’information libre, pluraliste et indépendante est l’une des principales conditions de la démocratie. Pour autant les citoyens n’en sont pas ou peu partie prenante. En créant l’association "Information et citoyenneté", les trois mouvements d’éducation populaire construisent cette alliance indispensable entre les médias, les journalistes, les éditeurs et leurs usagers. Progressivement et en se rapprochant des autres initiatives existantes : associations de consommateurs, sociétés de lecteurs…ils ont l’ambition de donner un sens au concept toujours flou de "public".

En effet, il est devenu indispensable de trouver les formes d’une association durable entre les récepteurs et les producteurs d’information: en confortant l’existant après un état des lieux digne de ce nom; en inventant d’autres relations entre les professionnels : journalistes, éditeurs et les usagers (coopération, échanges, médiation….). C’est à cette tâche nécessaire que s’attelle « Information et citoyenneté » avec tous ceux qui voudront bien rejoindre cette dynamique.

Une première initiative concernera la mobilisation des Conseils économiques et Sociaux Régionaux (CESR) afin de mettre dans leurs agendas de réflexion le thème de "la qualité de l’information sur tous les territoires". Une seconde initiative consistera à créer rapidement des espaces de rencontres et de dialogue entre les éditeurs, les journalistes et leur public."


Document(s) disponible(s) en téléchargement :
0 Ko