Communication Ressource / Dossiers et communiqués de presse

Accueil
Imprimer Retour Réagir


Les centres de loisirs éducatif acteurs de la transition écologique



Améliorer la qualité de la vie pour la génération actuelle et celles qui suivront, en respectant la planète sur laquelle nous vivons est un objectif vital pour l'avenir de l'humanité. À cet égard, beaucoup de citoyens soutiennent l'idée d'une transformation de la société et du changement de nos comportements individuellement et collectivement.

Pour s'engager avec conviction dans ce sens, la Fédération nationale des Francas anime le programme « Centre A’ERE » comme un double clin d'œil aux centres aérés et à l’ERE (l'Éducation relative à l'environnement).

Un Centre A'ERE est un centre de loisirs éducatif dont l'équipe, les enfants et les adolescents s'engagent dans la prise en compte du développement durable et plus particulièrement de l'environnement, en développant un programme d'éducation relative à l'environnement régulier et innovant, et en gérant, de manière cohérente, l'ensemble de ses activités : l'alimentation, le bâti, les transports, les achats, la biodiversité, l'eau, l'énergie, le cadre de vie.

Aujourd’hui, douze associations départementales animent plus de 100 Centres A’ERE : Aquitaine (64) - Franche-Comté (25) - Île-de-France (94 et 95) - Languedoc-Roussillon (30) - Midi-Pyrénées (09 et 32) - Pays de la Loire (44, 49, 53) - Provence-Alpes-Côte-d’Azur (04 et 83).

Les projets pédagogiques foisonnent de pratiques innovantes :
· cuisiner sur place les goûters à partir du jardin pédagogique et entamer une progression vers la restauration collective bio et locale
· animer un rallye de découverte des modes de transport dans la ville puis mettre en place un pédibus
· organiser une soirée d'astronomie puis proposer de réduire l'éclairage nocturne autour et dans le centre de loisirs
· proposer des ateliers manuels, s'interroger sur la provenance, la fabrication, le traitement du matériel, organiser un vide-grenier puis choisir ses fournitures de façon responsable
·

Avec les Centres A’ERE, la cohérence et les conséquences de nos choix vis-à-vis des générations futures, autrement dit notre contribution au développement durable, sont ainsi démontrées par des actes.

Le programme national Centres A’ERE bénéficie du soutien du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.


Contacts presse :
Yann RENAULT : yrenault@francas.asso.fr - Tél.: 06 83 09 63 01

__________________________________________

Cet été, les jeunes français et allemands voyagent à la rencontre de l'Histoire avec les Francas

Les Francas et leurs partenaires organisent une rencontre de 100 jeunes Français et Allemands du 31 juillet au 4 août en Alsace. Dans le contexte du centenaire de la Première Guerre mondiale, l'échange entre jeunes, et avec les chefs d'État des deux pays le 3 août, contribue à plusieurs dimensions éducatives telles que l'apprentissage interculturel, l'éducation à la citoyenneté et à la paix.

L'été dans les centres de loisirs, c'est aussi l'occasion de voyager. Avec les Francas, les échanges d'enfants et de jeunes sont mis en place « pour que l'Europe devienne le territoire de vie et d'action des enfants et des adolescents » (projet des Francas). L'éducation à la citoyenneté telle qu'elle est mise en œuvre dans l'éducation populaire, incite à exprimer un point de vue, savoir entendre un point de vue différent, pouvoir contribuer à un espace démocratique collectif. Rencontrer les chefs d'État avec d'autres jeunes européens en fait partie. Par ailleurs, l'éducation à la paix est inscrite dans le projet des Francas depuis leur création en 1944. La commémoration est un moment privilégié pour partager une vision européenne du travail de mémoire, au-delà des nations patries. En quoi la paix fait-elle grandir et nous anime-t-elle aujourd'hui ?

Les jeunes de 16 à 18 ans qui fréquentent les centres de loisirs éducatifs du réseau Francas s'impliquent dans la rencontre au Vieil-Armand et à Colmar. Chacun a amené avec lui un objet qu'il associe au thème de la première guerre mondiale et qui évoque quelque chose de particulier pour lui, afin d'en discuter avec les autres participants.
Les activités éducatives au programme durant la semaine ? Des ateliers artistiques en lien avec le thème de la paix, un parcours dans les hauteurs du Vieil-Armand le long d'une ligne de crête qui a été une frontière convoitée, des animations linguistiques pour dépasser la frontière de la langue, un travail sur des lettres de jeunes soldats français et allemands qui ont traversé le temps...

Parce que l'interculturel advient aussi par la rencontre entre acteurs éducatifs, les Francas travaillent toute l'année avec leurs partenaires à l'international, notamment allemands, dans un esprit de réciprocité. Ils affûtent sans cesse leurs outils pédagogiques en faisant partie du réseau de partenaires historiques de l'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ). Avec l'association allemande Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V., les Francas organisent chaque année plusieurs échanges franco-allemands de jeunes et des formations pour les animateurs.

La rencontre est réalisée par l'OFAJ en coopération avec la Fédération nationale des Francas et le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V., avec le soutien de Haute-Alsace Tourisme, sur sollicitation de la Mission du centenaire et du Comité du monument National du Hartmannswillerkopf (Vieil-Armand).



Contacts presse :
Marielle Cartiaux, mcartiaux@francas.asso.fr - Tél. : 06 86 63 29 40
Nadia Astruc, nastruc@francas.asso.fr - Tél. : 01 44 64 21 53

__________________________________________

Le centres de loisirs éducatif : concilier vie familiale, vie professionnelle et vie sociale, par l'éducation



Les centres de loisirs contribuent, en période scolaire comme durant les vacances, à concilier, pour les parents, leur vie familiale, leur vie professionnelle et leur vie sociale. À cette reconnaissance d'espaces d'accueil est venue s'ajouter, ces dix dernières années, la reconnaissance de leur mission éducative, complémentaire avec l'éducation familiale et scolaire.

Avec l'évolution du temps du travail, mais aussi la revendication d'un droit au temps libre pour tous, les centres de loisirs sont devenus le deuxième espace d'accueil éducatif après l'école. L'évolution des temps et rythmes de vie a nécessité de développer ces structures pour répondre, dès la petite enfance, aux besoins sociaux des familles. Les centres de loisirs éducatifs constituent d'ailleurs, souvent, sur des territoires, le seul espace collectif d'accueil de proximité durant les vacances.

Dans le même temps, les centres de loisirs, par le jeu et la diversité des activités qu'ils proposent, par la vie collective qu'ils encouragent ou par la participation à l'organisation quotidienne et à la vie locale qu'ils favorisent, ont gagné une légitimité éducative. Le sondage réalisé par Médiaprism pour les Francas en juin 2012 montre que 90% des sondés pensent que les centres de loisirs continuent l'éducation en dehors de l'école, et 87% qu'ils assurent une complémentarité avec l'éducation familiale.

Les centres de loisirs contribuent, dès le plus jeune âge, à la socialisation et à l'autonomie. Ils permettent aux enfants et aux adolescents, par leurs activités, de vivre, à leur rythme, un temps de loisirs favorisant leur bien-être et leur épanouissement.

Espaces d'accueil, espaces d'activités, espaces d'orientation, espaces de participation, les centres de loisirs éducatifs agissent, aux côtés des familles et de l'école, de la petite enfance à l'adolescence. Ils répondent tout autant à des enjeux sociaux qu'à des enjeux éducatifs. L'opération L'été, ça nous anime ! revient, tout l'été, sur leur contribution éducative et sociale.


Contacts presse :

Patricia Langoutte : plangoutte@francas.asso.fr - Tél. : 06 37 83 97 79

Yann Renault: yrenault@francas.asso.fr - Tél.: 06 83 09 63 01

__________________________________________

Des jeunes à la rencontre de François Hollande et Joachim Gauck à Hartmannswillerkopf
31 juillet - 4 août : séminaire franco-allemand de jeunes à Colmar



L’été 2014 marque le début du centenaire de la Première Guerre mondiale. Cette année, de nombreuses manifestations commémoratives se déroulent dans plusieurs pays européens. Le 3 août représente une étape franco-allemande importante de ce centenaire : 100 ans jour pour jour après la déclaration de guerre de l'Empire allemand à la France, le Président de la République française François Hollande et le Président de la République Fédérale d'Allemagne Joachim Gauck se rencontreront sur le site de Hartmannswillerkopf (Vieil-Armand), dans le sud de l'Alsace.

Dans ce contexte particulier,
100 jeunes de France et d'Allemagne, avec pour point commun leur passion pour l'histoire, se retrouveront pendant 3 jours dans les environs de Colmar lors d'une rencontre organisée par l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), la Fédération nationale des Francas et l'association allemande Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge eV.

Du
31 juillet au 4 août, ce groupe, composé de jeunes âgés de 16 à 21 représentatifs des deux pays, s'intéressera à l'histoire de la Grande Guerre avec une approche interculturelle. Durant le séminaire, plusieurs ateliers seront proposés autour des traces de ce passé qui serviront de base à des discussions sur les approches pédagogiques et les travaux mémoriels en France et en Allemagne mais aussi à des représentations créatives et artistiques (mur de graffiti, élaboration d'une exposition photo, performances de théâtre, mime ou slam...). Au programme également : décryptage historique sur le site de Hartmannswillerkopf, sur les sépultures de guerre et dans les musées d'histoire locale. Une discussion avec les deux historiens Nicolas Offenstadt et Gerd Krumeich est aussi prévue.

La rencontre des jeunes avec François Hollande et Joachim Gauck le 3 août constituera le temps fort de ces journées de commémoration. Les jeunes leur remettront alors un message de paix, sous forme de carnet, restituant ces trois jours de réflexion.

Ce séminaire a été mis en place sous l'impulsion de la Mission du Centenaire et du Comité du Monument National du Hartmannswillerkopf. Il a également reçu le soutien de Haute-Alsace Tourisme.

Contacts :
Office franco-allemand pour la Jeunesse
Deutsch-Französisches Jugendwerk

Flore Baubion
51 rue de l'Amiral Mouchez
75013 Paris
+33 1 40 78 18 43
baubion@ofaj.org
www.ofaj.org

Fédération nationale des Francas
Marielle Cartiaux
10/14 rue Tolain
75980 Paris cedex 20
+33 1 44 64 21 62
+33 6 86 63 29 40
mcartiaux@francas.asso.fr
www.francas.asso.fr

Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V.
Fritz Kirchmeier

Werner-Hilpert-Str. 2
34112 Kassel
+49 561 7 00 91 39
presse@volksbund.de
www.volksbund.de
_______________________________________________
Les centres de loisirs éducatifs accueillent les enfants en situation de handicap

Les loisirs sont un droit ! Pour tous… Cet été, de nombreux enfants et adolescents en situation de handicap sont accueillis dans les centres de loisirs éducatifs.

Construire une société inclusive où chacun peut se construire, vivre et agir avec les autres, exercer sa citoyenneté et se projeter dans l'avenir, telles sont les ambitions partagées par les centres de loisirs éducatifs. Permettre à des enfants et des adolescents de partager, avec d'autres enfants et d'autres adolescents, un temps de vacances qui fait grandir, contribue à concrétiser chaque jour cette ambition. L'été, ça nous anime ! valorise les initiatives prises sur les territoires.

Les enfants et les adolescents en situation de handicap rencontrent souvent de nombreuses difficultés pour trouver des structures qui les accueillent près de chez eux. Pour répondre à l'ambition affichée dans la Convention internationale des droits de l'enfant, des territoires développent des projets pour faciliter l'accès aux centres de loisirs éducatifs en permettant aux enfants, mentalement ou physiquement handicapés, d'avoir les moyens de leur épanouissement personnel et d'une participation active à la vie de la collectivité.

Ainsi, les communes de Petite Forêt dans le Nord et de la Chapelle-sur-Erdre en Loire-Atlantique ont initié, depuis quelques années, un projet d'accueil mobilisant l'ensemble de leurs équipes. Dans les Pyrénées-Orientales ou en Meurthe-et-Moselle, les organisateurs de centres de loisirs peuvent, quant à eux, faire appel à Hand’Avant 66 ou Handiloisirs 54, dispositifs coordonnés par les Francas, qui visent, en lien étroit avec la famille et l'équipe du centre de loisirs, à créer les conditions d'un accueil de qualité.

En favorisant un dialogue de proximité avec les parents et en mobilisant les ressources territoriales, les centres de loisirs éducatifs permettent d'accueillir, au quotidien, chaque enfant, en prenant en compte ses besoins particuliers. Ils contribuent ainsi à construire un autre regard, des enfants comme des adultes, sincère et bienveillant, sur la différence.


Contact presse :

Hervé Prévost : hprevost@francas.asso.fr - Tél. : 01 44 64 21 38


_______________________________________________
Cet été, les Francas animent des parcours d'éducation artistique et culturelle


Permettre, dès le plus jeune âge, l'accès de tous les enfants et les adolescents aux arts, aux sciences et aux techniques, aux patrimoines est une priorité de l'action éducative.
Les Francas sont impliqués depuis 2005 dans l'opération « Les Portes du temps ». Ils témoignent de l'intérêt porté par les enfants et les adolescents des centres de loisirs éducatifs à la découverte des sites patrimoniaux par des méthodes actives, participatives et ludiques.

Découverte d'œuvres d'art contemporain, du patrimoine architectural, de châteaux, d'abbayes, de musées ou encore initiation à la photographie, à la danse, aux arts visuels, sont au menu du programme culturel estival.

Pour y contribuer, les centres de loisirs éducatifs proposent une variété de situations pédagogiques favorisant l'accès à différentes formes d'expression. Ils s'inscrivent ainsi dans la mise en œuvre des parcours d'éducation artistique et culturelle durant les temps de loisirs, en complémentarité des propositions scolaires et familiales. Ils placent les enfants et les adolescents en situation d'acteurs de leurs découvertes et de transmetteurs de leurs pratiques.

« Les Portes du temps » est un dispositif national porté par le ministère de la Culture et la communication, qui favorise l'accès des enfants, des adolescents et des familles issus des zones prioritaires, urbaines comme rurales, à une offre culturelle permettant une valorisation et une appropriation du patrimoine. « Les Portes du temps » se déroulent dans des musées, des monuments historiques, des centres d'art et d'autres établissements présentant un caractère historique, archéologique, architectural ou artistique. Les contenus du projet développé par chaque site sont le fruit d'une collaboration entre acteurs locaux de divers horizons : animateurs, comédiens, artistes, médiateurs culturels, conservateurs.

Durant cette période particulière que sont les vacances estivales, « Les Portes du temps » sont ouvertes pour faire partager au plus grand nombre le plaisir de la Culture.

Les Francas sont impliqués avec leurs partenaires sur plus de 30 sites Portes du temps dont voici les nouveaux pour 2014 :

Alsace, Patrimoine architectural de la ville de Mulhouse (68) - Aquitaine, Vesunna, site musée gallo-romain de Périgueux (24) - Bourgogne, Abbaye de Cluny (71) - Languedoc-Roussillon, Maison du mineur de la Grand-Combe (30) - Martinique, Habitation Clément, Le François (97) – Midi-Pyrénées, Bassin minier Decazeville-Aubin (82) – Provence-Alpes-Côte-D’azur, Muséum d’histoire naturelle, Toulon (83) - Rhône-Alpes, Musée gallo-romain, Lyon (69).


Contact presse :

Hervé PRÉVOST, hprévost@francas.asso.fr - Tél. : 01 44 64 21 38
Clément LAHEURTE, dncr@francas-alsace.eu – Tél. : 07 62 46 91 10

www.francas.asso.fr

____________________________________________________
Avec les radios Francas, les enfants et les adolescents racontent l'été !



Cet été, les radios Francas mettent en place des radios temporaires animées par des enfants et des adolescents, dans le cadre de centres de loisirs éducatifs, de bases de loisirs, de festivals.

Près de quarante jeunes vont ainsi se relayer aux micros des radios éphémères des festivals. Ces jeunes sont issus de trois Radio animées par les Francas du Tarn, du Loiret et de Sommières dans le Gard.

En Lozère, le festival Détours du Monde (Chanac, du 17 au 20 juillet), festival des civilisations vivantes et populaires, permettra aux jeunes de découvrir des créations d'ici et d'ailleurs, de faire des rencontres avec des artistes et avec le public. La radio éphémère « Rumeurs du Monde » sera le support de cette découverte (inter)culturelle et artistique.

Dans le Lot, le festival Africajarc est un festival sur la culture africaine au sens large, organisé du 23 au 26 juillet dans la commune de Cajarc. Au programme de cette seizième édition : des spectacles, des films, des concerts, des expositions, des stages (danse, percussions, musique) ou encore des contes. Mais Africajarc, c'est aussi des rencontres, des échanges culturels. Pendant cette période, la commune Cajarcoise se transforme en un véritable village du Monde où de nombreux pays d'Afrique sont représentés.

Radio Francas est un projet et une démarche pédagogique développées toute l'année dans des centres de loisirs éducatifs, des écoles, des collèges visant à l'expression, à la participation, à la valorisation des enfants et des adolescents à travers la pratique de la radio et des médias en général.

Outil privilégié d'éducation aux médias et de réflexion sur l'influence des médias sur l'éducation, les radios Francas ancrées dans un projet de territoire, font vivre et s'inscrivent dans le projet des Francas.

Différentes formes de radios Francas sont reconnues, elles visent toutes à une forme de diffusion. Il peut s'agir de web radios, de radios FM ou encore d'ateliers d'expression radiophonique.


Contacts presse :

Hervé Prévost - hprevost@francas.asso.fr Tél. : 01 44 64 21 38
Jérôme Abellaneda - direction@francas30.org - Tél. : 06 21 09 78 50
www.francas.asso.fr
____________________________________________________
L'animateur, un citoyen engagé pour l'éducation



D'après le sondage Harris Interactive réalisé en juin 2014 pour la Jeunesse au plein air, 69% des Français et 71 % des animateurs occasionnels considèrent que le fait d'être animateur en centre de loisirs ou en colonie de vacances les a rendus davantage engagé et citoyen. Huit animateurs occasionnels sur dix déclarent être sortis enrichis de cette expérience : elle leur a permis de gagner en responsabilité, en sociabilité et en inventivité.
Les centres de loisirs mobilisent chaque été plusieurs milliers de jeunes animateurs occasionnels volontaires qui, pendant les vacances, apportent leur contribution à l'éducation des enfants et des adolescents.
À travers l'opération nationale « L'été, ça nous anime ! », les Francas valorisent leur action dans les centres de loisirs éducatifs.

L'animation volontaire donne à des jeunes la possibilité d'« encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs dans le cadre d'un engagement social et citoyen et d'une mission éducative » (Décret 2007-481 du 28 mars 2007 relatif au brevet d'aptitudes aux fonctions d'animateur [BAFA] et de directeur [BAFD] en centre de vacances et de loisirs).
Pour assurer cette mission, les animateurs s'appuient sur un ensemble d'aptitudes développées durant le parcours BAFA. Le centre de loisirs constitue un des espaces au sein duquel, par la confiance qui leur est accordée, ils peuvent exercer ces aptitudes et prendre des initiatives et des responsabilités en référence à des projets, éducatifs et pédagogiques.

Les animateurs volontaires participent, en équipe, par le jeu, par la pratique d'activités et de loisirs variés, à l'épanouissement et au bien-être des enfants et des adolescents, tout autant qu'à l'apprentissage du vivre ensemble. Leur engagement participe, en retour, de leur construction personnelle et de leur émancipation.

Citoyen engagé dans une mission éducative, l'animateur volontaire contribue à la réalisation d'une ambition éducative territoriale. Convaincus que l'implication des jeunes animateurs non professionnels constitue une spécificité de l'action socioéducative, les Francas encouragent leur présence et leur action aux côtés des professionnels. Promouvoir et défendre cette forme emblématique d'engagement nécessite plus que jamais la création d'un statut spécifique de volontaire de l'animation.


Contact presse :
Yann Renault - yrenault@francas.asso.fr – Tél. : 06 83 09 63 01
www.francas.asso.fr

____________________________________________________

Le centre de loisirs, un espace éducatif "indispensable", pour tous, pendant les vacances d’été




Plusieurs milliers de centres de loisirs éducatifs affiliés à la Fédération nationale des Francas ouvrent leurs portes pour les vacances d'été.
Véritables villages éducatifs, les centres de loisirs fourmillent de projets et d'initiatives qui permettent à tous de se rencontrer, d'échanger, de jouer, de découvrir, de partir, de s'ouvrir au monde...
Pour faire connaître et valoriser leurs actions, les Francas organisent, pour la seconde année consécutive, L'été, ça nous anime !
Ils invitent les familles, les décideurs et les médias à venir découvrir, tout l'été, cet espace éducatif singulier.

« Indispensable », tel est le mot le plus employé par les parents utilisateurs des centres de loisirs quand on les interroge sur l'image qu'ils en ont.
91% estiment que les centres de loisirs « jouent un rôle important dans le développement des enfants » et 53% soulignent même que le centre de loisirs « leur apporte une vraie aide dans l'éducation de leur enfant » (Sondage Médiaprism – juin 2012)

Déclarés en accueil collectif de mineurs auprès des services du ministère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse, et des Sports, les centres de loisirs éducatifs appuient leur action sur un projet éducatif et un projet pédagogique.

Espace de mobilisation, de participation et d'engagement, des parents, des jeunes, des animateurs et des animatrices, des directeurs et des directrices, des enseignants, des élus, des bénévoles associatifs, et bien sûr des milliers d'enfants et d'adolescents, contribuent à faire vivre les centres de loisirs éducatifs et leurs activités.

En donnant la possibilité à tous les enfants et tous les adolescents d'être accueillis dans un cadre bienveillant, le centre de loisirs demeure un espace de mixité sociale et culturelle où se construit le vivre-ensemble.

La place des centres de loisirs est ainsi devenue centrale sur les territoires dans le développement éducatif, social et culturel local et tout particulièrement pendant les vacances.


Contact presse :
Yann Renault - yrenault@francas.asso.fr – Tél. : 06 83 09 63 01
www.francas.asso.fr
____________________________________________________
L'été, ça nous anime !
Les centres de loisirs au coeur de l'action éducative locale, cet été, avec les Francas




Jusqu'au 21 septembre 2014, pour la deuxième année consécutive, les Francas, première fédération de centres de loisirs éducatifs, mènent l'opération « L'été, ça nous anime ! ».
Plus de 2 millions d'enfants et d'adolescents seront accueillis cet été dans les centres de loisirs, deuxième espace d'accueil éducatif après l'école. Ils constituent souvent, durant les vacances
estivales, dans les quartiers, dans les villes, dans les villages, les seuls espaces collectifs d'animation de proximité pour l'enfance et l'adolescence.

L'été, ça nous anime !, ce sont, d'abord des centaines de projets et d'initiatives menés sur l'ensemble du territoire national avec les cinq mille centres de loisirs éducatifs fédérés, leurs acteurs, et les enfants et les adolescents. Au programme, des actions citoyennes et de solidarité, des séjours de loisirs, des activités scientifiques et technologiques, des échanges européens et internationaux, des pratiques artistiques, des projets culturels, des activités physiques et sportives, des radios, des sites web et journaux, des animations autour de l'environnement…

L'été, ça nous anime !, ce sont, des directeurs et directrices, des animateurs et animatrices, des parents, des jeunes, des enseignant-e-s, des élu-e-s, des bénévoles associatifs… engagés dans l'animation, pour l'enfance et l'adolescence, et l'éducation.

L'été, ça nous anime !, ce sont, bien sûr, plusieurs dizaines de milliers d'enfants et d'adolescents concernés issus de près de 1 500 territoires urbains et ruraux.


Contact presse : Yann Renault - yrenault@francas.asso.fr – Tél. : 06 83 09 63 01
www.francas.asso.fr
____________________________________________________
Pour favoriser la qualité de l'action éducative et l'aménagement des rythmes, les Francas outillent et accompagnent les territoires


La Fédération nationale des Francas, qui accompagne depuis plusieurs mois les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des nouveaux rythmes éducatifs, propose aujourd'hui deux nouveaux outils au service des priorités à court et moyen terme : la mobilisation des acteurs éducatifs et la formation professionnelle des intervenants.

Les équipes municipales et intercommunales s'appliquent actuellement à mettre tout en œuvre pour que la rentrée 2014 se passe dans de bonnes conditions pour les enfants de leur territoire. Certaines ont choisi de le faire avec l'accompagnement de réseaux d'éducation populaire comme les Francas, pionniers dans le domaine de la coéducation et de la complémentarité éducative sur les territoires.

Le guide Du projet éducatif local au projet local d'éducation a pour ambition de rendre effective la mobilisation des acteurs éducatifs, décideurs, parents, citoyens, mais aussi des enfants et des adolescents au plan local, de donner envie au plus grand nombre de s'engager pour l'éducation, d'accompagner, d'outiller les acteurs des territoires pour, ensemble se questionner, comprendre, échanger, construire, agir… À partir de 5 entrées, les Francas développent un certain nombre de pistes pour agir dans le cadre d'une gouvernance partagée, avec notamment la mise en place de conseils locaux d'éducation citoyens et la participation des enfants et des adolescents.

Les publications grandir ! loisirs éducatifs et territoires et agrandir ! un autre regard sur les centres de loisirs sont consacrées à la formation professionnelle dans le cadre de la refondation de l'école de la République. Elles réaffirment la nécessité de la formation professionnelle pour développer la qualité de l'action éducative en direction des enfants et des adolescents. Elles donnent à voir des réalisations concrètes sur les territoires en relation avec les associations locales, les collectivités territoriales, les partenaires institutionnels, et proposent des pistes à investir pour une ambition éducative renouvelée et partagée.

Ces publications sont disponibles auprès des associations départementales Francas ou sur demande auprès de la Fédération nationale.

Contact presse : Sylvie Rab 01 44 64 21 14 / 06 74 98 78 35 srab@francas.asso.fr
@SylvieRabZ

www.francas.asso.fr

____________________________________________________
Pour les Francas, aménager les rythmes éducatifs contribue à la réussite éducative et scolaire de tous les enfants de la République

La Fédération nationale des Francas a publié un communiqué afin de rappeler son engagement et sa position sur l'aménagement des rythmes éducatifs.

Elle voit dans la nouvelle organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires, une opportunité pour permettre à tous les enfants d'avoir accès à une diversité de situations d'apprentissage et d'acquisition de compétences complémentaires à celles des temps scolaires.

Première fédération de centres de loisirs, elle entend poursuivre et amplifier la mobilisation de son réseau associatif, son expertise, son énergie militante pour contribuer à l'opérationnalisation des réformes éducatives en cours sur le territoire, dans le cadre d'un grand service public de l'éducation renforcé sur tous les territoires de la République avec l'engagement de l'État et des collectivités territoriales.

Les Francas, forts de l'expérience acquise à travers la mise en œuvre de projets éducatifs locaux depuis 2008, réaffirment la nécessité de travailler à la complémentarité des temps, des espaces et des acteurs éducatifs pour contribuer à la réussite éducative et scolaire de tous les enfants.

Communiqué de presse à télécharger:

cp_amenagements_rythmes_avril2014.pdf cp_amenagements_rythmes_avril2014.pdf

____________________________________________________


Aménagement des rythmes éducatifs à Paris :
les enfants décrochent la lune

Paris, le 11 décembre 2013

Un peu plus de 500 enfants sont attendus au parc Montsouris les 10, 11 et 12 décembre pour une soirée d'observation du ciel et des étoiles clôturant le cycle des ateliers « Petite Ourse » mis en place dans le cadre de la réforme des rythmes éducatifs de la ville de Paris.

Depuis la rentrée 2013, 30 écoles de Paris accueillent sur les temps périscolaires des ateliers d'astronomie animés par les Francas d'Île-de-France, en partenariat avec l'Association Française d'Astronomie.
Ces ateliers, destinés aux enfants de 8-10 ans, leur permettent de faire leurs premiers pas en astronomie et d'en acquérir un premier niveau d'autonomie : observer les étoiles, savoir repérer les planètes, les constellations, utiliser un téléscope…

Après 10 séances d'initiation conduites par des animateurs Francas formés par l'Association Française d'Astronomie, les enfants clôturent actuellement leur cycle par une soirée d'observation, afin de pouvoir mettre en pratique la carte du ciel fabriquée lors d'une séance ou le montage d'une lunette astronomique, jusque-là assemblée dans la cour ou dans la classe.
Les parents, conviés à ces soirées d'observation du ciel, étaient nombreux hier à la première soirée, à être venus partager ce moment privilégié avec leur enfant.

Les soirées d'observation se déroulent les 10, 11 et 12 décembre de 17h30 à 18h30 et de 19h30 à 20h30 au parc Montsouris (14e). Un départ est organisé depuis chaque école par l'animateur référent.

Contacts presse :
Anne-Sophie Deletang
Tél. 06 25 65 47 93
asdeletang@francas.asso.fr
http://lesfrancas.idf.asso.fr




Communiqué de presse à télécharger:
cp_pt_ourse_11dec2013.pdf cp_pt_ourse_11dec2013.pdf

____________________________________________________





Paris, le 13 novembre 2013


Les nouveaux rythmes scolaires
et les Projets éducatifs locaux à l’honneur

600 personnes, dont des représentants de 150 collectivités territoriales, étaient réunies durant 2 jours début novembre, à l’initiative des Francas et de la ville de Brest, pour témoigner, à l’occasion des 5e Rencontres nationales des Projets éducatifs locaux, de la réussite de la réforme des rythmes sur les territoires.

Les deux journées ont permis de rappeler que des expérimentations de projets éducatifs locaux associant l’ensemble des acteurs autour de l’éducation des enfants et des adolescents sont menées avec succès depuis plus de 20 ans. La loi de Refondation de l’école de la République offre aujourd’hui l’opportunité de généraliser la démarche sur l’ensemble des territoires, et intègre résolument l’Education nationale dans le processus. D’où la présence du ministère à la tribune pour la première fois durant les Rencontres, et le message vidéo adressé par Vincent Peillon aux participants.

Les Rencontres ont souligné le caractère historique de la loi de Refondation de l’école de la République : la loi reconnaît le caractère global de l’éducation et le fait que l’école ne peut répondre seule aux enjeux éducatifs du XXIe siècle. Elle ouvre des perspectives à construire localement, pour que les acteurs éducatifs se questionnent, se rencontrent, apprennent à se connaître et à travailler ensemble, et au-delà engagent un débat citoyen sur les questions d’éducation. Les présents à Brest ont souligné que si la loi ouvre les possibles, le processus reste à construire localement par les acteurs éducatifs, d’où parfois les freins ou les difficultés rencontrées.

Les 5e Rencontres nationales des Projets éducatifs locaux ont surtout donné l’occasion d’identifier les leviers et des conditions de la réussite de ces projets :
La conviction des acteurs, au premier rang desquels les élus locaux et les directeurs d’école, a été pointée par les participants comme motrice dans le processus de construction d’une autre approche de l’éducation, garante de cohérence et de continuité éducative pour les enfants.


Contacts presse :
Sylvie Rab
01 44 64 21 14 / 06 74 98 78 35
srab@francas.asso.fr

Communiqué de presse à télécharger:
CP Rencontres PEL 2013.pdf
____________________________________________________





Paris, le 25 septembre 2013

Jeunes militants de l'éducation

Des jeunes militants des Francas engagés pour l’éducation ont tenu leur Université d’Automne à Orléans, les 20, 21 et 22 septembre 2013.

Accueillie sur le Campus universitaire, cette rencontre a rassemblé une centaine de jeunes de toute la France impliqués dans l’action éducative en direction des enfants et des adolescents.
Militants ou cadres permanents des Francas porteurs d’un projet éducatif ambitieux, acteurs locaux développant une pédagogie visant l’épanouissement des enfants, ils ont tous, au-delà des valeurs partagées, un point commun : ils participent à titre bénévole à la formation des jeunes animateurs volontaires. C’est à ce titre qu’ils étaient rassemblés durant ce week-end, et c’est autour de ce rôle de « passeur » et d’accompagnateur de jeunes animateurs volontaires que se sont articulés leurs travaux.

Les accueils de loisirs mobilisent chaque année plusieurs milliers de jeunes animateurs volontaires qui, pendant une période donnée, apportent leur contribution à l’éducation des enfants. Par leur engagement, ils contribuent à l’épanouissement et au bien-être des enfants, à l’apprentissage du vivre ensemble par le jeu et la pratiques d’activités variées.

Le centre de loisirs est un espace social au sein duquel la confiance est accordée aux jeunes, qui rend possible leur prise d’initiatives et l’exercice de responsabilités relatives à l’éducation des enfants et des adolescents. C’est pourquoi les Francas considèrent l’animateur comme un citoyen engagé sur son territoire qui participe à la réalisation d’une ambition éducative locale, comme un acteur impliqué dans un projet d’équipe à visée pédagogique.

Les Francas stimulent et valorisent cet engagement par un accueil attentif. Ils l’accompagnent dans le cadre d’un parcours de formation et lui donnent l’occasion de se déployer pleinement en stimulant la prise de responsabilité de chacun de ces jeunes animateurs. Leur objectif est aussi d’ouvrir leur appétit vers d’autres engagements citoyens.

Convaincus que l’animation est une expérience unique qui contribue à l’éducation des jeunes, les militants Francas réunis ce week-end ont travaillé sur trois objets :
Quelles sont les conditions à réunir pour que le parcours BAFA effectué par un jeune au sein d’une association d’éducation populaire constitue un atout pour son itinéraire de citoyen ?
Comment le territoire local sur lequel le jeune exercera son rôle d’animateur peut devenir un espace d’engagement associatif ?
Comment nos formations peuvent-elle être des déclencheurs d’engagement, des révélateurs d’une envie d’agir pour la cause des enfants ?
Débats, témoignages et échanges de pratiques, productions collectives et temps de convivialité ont jalonné cette rencontre qui ouvrira la voie à de nombreuses initiatives en régions.



Communiqué de presse à télécharger :
CP Francas_25 septembre 2013.pdfCP Francas_25 septembre 2013.pdf


Contacts presse :

Loïc RIBEIRO
Délégué national des Francas chargé de la région Centre
lribeiro.francas.centre@orange.fr
06 60 13 20 00

Patricia Langoutte
Déléguée nationale chargée des formations à l'animation volontaire
plangoutte@francas.asso.fr
06 37 83 97 79
____________________________________________________

Paris, le 20 septembre 2013

Les Francas accueillent
Valérie Fourneyron
dans l'Yonne

Valérie Fourneyron, ministre de la Jeunesse, des Sports, de l’Education populaire et de la vie associative s’est rendue dans l’Yonne cette semaine, pour échanger avec les acteurs qui mettent en œuvre au quotidien avec les enfants des activités périscolaires dans le cadre de la réforme des rythmes éducatifs. Elle s’est rendue à Cheny, commune de 2 500 habitants, accueillie par une association locale agréée « Jeunesse Education populaire » affiliée aux Francas depuis sa création en 1969, qui organise sur un territoire intercommunal rural des centres de loisirs éducatifs.

La ministre a pu visiter des ateliers éducatifs mis en œuvre dans l’école depuis septembre 2013 dans le cadre de la réforme des rythmes et au centre de loisirs, en présence de la rectrice de l’Académie de Dijon, de l’inspection académique, des services de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de l’Yonne, du maire de Cheny, du Délégué général de la Fédération nationale des Francas, de la Déléguée nationale chargée de la région Bourgogne, du président et de la chargée de mission de l’association départementale des Francas de l’Yonne.

La ministre a assisté à des ateliers contes et danse à l’école primaire puis à un atelier astronomie au centre de loisirs, soit un petit échantillon des 14 activités éducatives proposées chaque semaine aux 130 enfants présents encadrés par 10 à 12 personnes chaque jour (soit 20 personnes au total mobilisées par semaine, permanents, occasionnels et bénévoles).

Alors que le ministère de la Jeunesse, des Sports, de l’Education populaire et de la Vie associative et la CNAF viennent de publier un « Guide pratique pour des activités périscolaires de qualité », Valérie Fourneyron a ainsi pu se rendre sur le terrain pour voir des enfants en activité et rencontrer des acteurs éducatifs mettant en œuvre ces activités depuis de nombreuses années.

A cette occasion, la ministre a souligné la qualité du projet éducatif territorial élaboré en associant la commune, les services de l’Etat, les parents, les partenaires associatifs grâce à l’accompagnement d’une association locale qui mobilise les citoyens autour du projet éducatif territorial et d’une fédération d’éducation populaire. Elle a également défendu « une mesure qui va réduire l’inégalité d’accès aux activités périscolaires. »


Communiqué de presse à télécharger :
CP_Francas_20_septembre_2013.pdfCP_Francas_20_septembre_2013.pdf

Contacts presse :
Fédération nationale des Francas – Sylvie RAB
srab@francas.asso.fr
01 44 64 21 14 – 06 74 98 78 35

Les Francas de Bourgogne – Flore CHAUSSIER
flore.chaussier@francasenbourgogne.org
03 80 30 17 18 – 06 74 45 41 82
____________________________________________________


Paris, le 20 août 2013

"l'été ça nous anime"
est aussi international.

La Fédération nationale des Francas propose aux enfants et adolescents accueillis dans les centres de loisirs éducatifs de vivre une aventure à caractère interculturel.
Nombre d'entre eux sont impliqués, cet été, dans des échanges européens, des chantiers internationaux de jeunes et des activités internationales dans lesquels des enfants et des adolescents vont vivre avec des partenaires de leurs âges des activités de découverte interculturelle.

Près de cent cinquante initiatives européennes et internationales se déroulent cet été dans le réseau des Francas en métropole et dans les départements d'outre-mer.

Près de trente pays sont concernés. Des groupes d'enfants, de jeunes, passent ensemble de quinze à vingt jours pour explorer un thème pour lequel ils ont réfléchi depuis quelques mois : bâtir des passerelles pour un parcours dans une zone humide, échanger sur les libertés et l'Europe ou accueillir un animateur partenaire d'Haïti avec lequel ils vont découvrir la culture, la musique, les jeux de cette Ile lointaine.

Autant d'aventures qui sont aussi d'excellents supports pour découvrir le monde, s'interroger sur comment vivent d'autres enfants et tenter de poser des repères communs pour vivre ensemble sur cette planète.
Cet été est aussi l'occasion, pour les Francas, de recenser ces initiatives interculturelles, d'être attentifs aux démarches pédagogiques qu'ils sous-tendent. Cela doit participer à populariser ces formes de vacances pour qu'un grand nombre d'enfants et d'adolescents aient accès à ces aventures où la connaissance des autres permet à chacun de grandir.


Communiqué de presse à télécharger :
CP Francas_20 aout 2013.pdfCP Francas_20 aout 2013.pdf

Contact presse :
Monique ASSELINE, masseline@francas.asso.fr – 01 44 64 21 09
____________________________________________________


Paris, le 13 août 2013

«Aucun enfant
ne doit être un oublié...
Des loisirs!»

Cet été, de nombreux enfants et adolescents en situation de handicap sont accueillis dans les centres de loisirs pour vivre, avec d’autres enfants et adolescents, un temps de vacances qui fait grandir !
Pour autant, les enfants en situation de handicap sont souvent les grands oubliés des loisirs collectifs. Ils rencontrent de nombreuses difficultés pour trouver des structures qui les accueillent près de chez eux et leur permettent de pratiquer avec d’autres enfants des loisirs.

Afin de répondre à l’ambition affichée dans la Convention internationale des droits de l’enfant qui stipule, dans son article 23, que les enfants mentalement ou physiquement handicapés doivent pouvoir avoir les moyens de leur épanouissement personnel et d’une participation active à la vie de la collectivité en accédant à l'éducation et aux activités récréatives, les Francas développent depuis de nombreuses années des projets pour faciliter l’accès de tous les enfants et les adolescents aux loisirs éducatifs.

Espace ouvert de proximité, le centre de loisirs constitue un levier essentiel et une structure adaptée pour répondre à cette ambition ; l’évolution en 2006 du cadre réglementaire relatif aux accueils collectifs de mineurs est venu renforcer cette vocation en précisant que le projet éducatif et le projet pédagogique de l’accueil collectif de mineurs doivent prendre en compte les spécificités de l’accueil de mineurs atteints de troubles de la santé ou de handicaps et préciser les mesures envisagées pour les accueillir.

En favorisant un dialogue régulier avec les parents, le centre de loisirs permet de créer, au quotidien, les conditions pour accueillir chaque enfant au regard de ses besoins particuliers et, ainsi, prendre en compte, dans son projet, la différence. Il s’inscrit, de plus, dans une démarche d’inclusion des enfants et des adolescents en situation de handicap sur leurs territoires de vie en proposant une diversité d’activités collectives à caractère sportif, culturel, scientifique, technique, environnemental ou citoyen. Enfin, espace éducatif où se croisent des enfants, des parents, des jeunes, des professionnels de toutes origines sociales et culturelles, le centre de loisirs sensibilise chacun aux conditions de vie des personnes en situation de handicap et contribue à construire un regard et une approche sociale bienveillante et inclusive.

Les Francas agissent cet été, comme tout au long de l’année, à travers différents dispositifs territoriaux, pour informer et orienter les familles et les enfants en situation de handicap vers les centres de loisirs, mais aussi, pour accompagner les centres de loisirs à créer les meilleures conditions d’accueil pour tous, afin que plus aucun enfant ne soit un oublié des loisirs !


Communiqué de presse à télécharger :
CP Francas_13 août 2013.pdfCP Francas_13 août 2013.pdf

Contact presse :
Monique ASSELINE, masseline@francas.asso.fr – 01 44 64 21 09
____________________________________________________



Paris, le 5 août 2013

Cet été, les Francas animent
des parcours d’éducation

culturelle et artistique.

Les Francas lançaient le 21 juin dernier l'opération nationale « L'été, ça nous anime ! » pour valoriser la diversité des projets et des activités de loisirs citoyennes, sportives ou culturelles mises en œuvre dans les centres de loisirs éducatifs durant l'été.

Dans ce cadre, les Francas co animent quinze sites "Les portes du temps" en partenariat avec le Ministère de la Culture et de nombreux établissements culturels et patrimoniaux, démontrant ainsi l'importance que revêt le centre de loisirs éducatifs, aujourd'hui, dans le système éducatif en France et particulièrement dans la mise en oeuvre des parcours d'éducation culturelle et artistique.

Les travaux des sociologues de l’éducation soulignent que les jeunes passent volontiers d’une position de « consommateurs » de pratiques culturelles à une position de « diffuseurs » ou de «transmetteurs » de ces pratiques. Pour y contribuer, la Fédération nationale des Francas propose une variété de situations pour une plus grande « accessibilité pédagogique » aux différentes formes d’expression artistique et culturelle.
A ce titre, les Francas, impliqués depuis 2005 dans l’opération « Les portes du temps » témoignent de l’intérêt porté par les enfants et les jeunes à la découverte des sites patrimoniaux par des méthodes actives, participatives ou ludiques.
Les Portes du temps permettent à des enfants, des adolescents et à des familles issus des zones prioritaires, urbaines comme rurales, une offre culturelle d’excellence. Elles se déroulent dans des musées, des monuments historiques, des centres d’art et d’autres structures présentant un caractère historique, archéologique, architectural ou artistique. Les contenus du projet développé par chaque site sont le fruit d’une collaboration entre médiateurs, artistes, éducateurs et animateurs.
Pour paraphraser Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication, les Francas considèrent « l’égalité de tous dans l’accès à la culture comme un objectif moderne et juste, celui d’une société contemporaine qui sait le rôle précieux que l’art et la connaissance peuvent jouer dans la vie de chacun ».
Cette action participe à la mise en oeuvre des parcours d'éducation artistique et culturelle durant les temps de loisirs et en complémentarité avec les actions scolaires.
Au total, pour 45 000 enfants, ce sont les portes des arts et de la culture qui s’ouvrent en grand.

Liste des sites co-animés par les Francas :


Découvrez des ressources, témoignages et images des portes du temps :

Communiqué de presse à télécharger :
CommPressePDTFrancas.pdfCommPressePDTFrancas.pdf

Retrouvez également le dossier de presse
de l'opération nationale
L'été, ça nous anime !
DP_Francas .pdfDP_Francas .pdf


Contacts Presse :
Hervé PREVOST, hprevost@francas.asso.fr – 01.44.64.21.38
____________________________________________________



Paris, le 25 juillet 2013

Les Francas
et l’Agence Nationale
de Lutte Contre l’Illettrisme
s’engagent



Signature d’une convention en présence
de Madame George Pau Langevin,
Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Education nationale
chargée de la réussite éducative
le vendredi 26 juillet au centre de loisirs
« Enjeu » - Communauté de communes Loire-Aubance




La lutte contre l’illettrisme a été déclarée Grande cause nationale 2013 par le Premier ministre, le 1er mars dernier.
Partout sur le territoire, acteurs de terrain et décideurs se mobilisent pour prévenir et agir contre l’illettrisme qui concerne plus de 2,5 millions de personnes qui ont été scolarisées en France et qui n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul et des compétences de base pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante.

Pour animer cette grande cause nationale tout au long de l’année, 65 grandes organisations, dont font partie Les Francas, sont réunies dans le collectif « Agir ensemble contre l’illettrisme », fédéré par l’ANLCI pour informer sur cette situation et sur les moyens de la prévenir et de la combattre.

Apprendre autrement et grandir… au centre de loisirs ! 

Le centre de loisirs propose des actions éducatives, notamment dans les domaines de la citoyenneté, de la culture et du sport. Le Centre de loisirs est ainsi, avec l’école, un espace éducatif contribuant à la lutte contre les inégalités et à la réussite des enfants et adolescents en leur permettant de continuer à apprendre, autrement. 
En cela, il  constitue un espace clé pour la prévention de l’illettrisme. 

Les Francas et l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme ont ainsi signé une convention en présence de Madame George Pau Langevin, Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Education nationale chargée de la réussite éducative le vendredi 26 juillet au centre de loisirs « Marmoville - Enjeu » - Communauté de communes Loire-Aubance - Brissac-Quincé (49). 


Communiqué de presse à télécharger :
CP_Francas_ANLCI_25 juillet 2013.pdf


Contacts Presse :
Yann RENAULTyrenault@francas.asso.fr - 06.83.09.63.01
Marc EPRON - mepron@francas.asso.fr - 06.87.75.99.40 
____________________________________________________



Paris, le 22 juillet 2013

L'animateur,
un citoyen engagé
pour l'éducation !


Les centres de loisirs d'été mobilisent chaque année plus de 20 000 jeunes animateurs volontaires qui, pendant les vacances, apportent leur contribution à l'éducation des enfants et des adolescents. Par leur engagement, ils participent, à travers le jeu et la pratique d'activités de loisirs variées, à l'épanouissement et au bien-être des enfants et des adolescents, à l'apprentissage du vivre ensemble.

L'animation volontaire, une contribution citoyenne à l'éducation
L'animation volontaire offre à des jeunes la possibilité d'« encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs dans le cadre d'un engagement social et citoyen et d'une mission éducative » (Décret 2007-481 du 28 mars 2007). Pour exercer cette mission dans le cadre du projet éducatif du centre de loisirs, l'animateur s'appuie sur un ensemble d'attitudes et de comportements construits en lien aux valeurs de la Déclaration universelle des droits de l'homme et de la Convention internationale des droits de l'enfant, et apporte sa contribution à des projets qui participent à la concrétisation de ces droits.

CP Francas_L'été, ça nous anime!_22 Juillet 2013.pdf

Ainsi que le dossier de presse de l'opération nationale L'été, ça nous anime !

DOSSIER DE PRESSE Francas L'été ça nous anime ! Juin 2013.pdf

Contact Presse :

Yann RENAULT - yrenault@francas.asso.fr – 06.83.09.63.01

____________________________________________________





Paris, le 15 juillet 2013

Partir en vacances…
avec le centre de loisirs !


Alors que 25% des enfants ne partent pas en vacances chaque année, plus de 400 000 enfants partirons encore cet été grâce à leur centre de loisirs !

Souvent considérés dans leur dimension « sans hébergement » permettant l'accueil des enfants et des adolescents à la journée ou à la demi-journée, de nombreux centres de loisirs proposent depuis de nombreuses années, dans le cadre de leurs activités, des séjours avec hébergement. Ces séjours, le plus souvent appelés « mini camps », durent de une à quatre nuits et sont reconnus, depuis 2009, dans la réglementation des accueils collectifs de mineurs comme des « séjours accessoires » au projet du centre de loisirs.

En proposant des séjours, les centres de loisirs jouent un rôle essentiel pour favoriser le départ en vacances. En effet, d'après les chiffres du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, les séjours accessoires avaient déjà accueilli 120 000 enfants et adolescents de plus en 2011 qu'en 2007.

Contact Presse : Yann RENAULT - yrenault@francas.asso.fr – 06.83.09.63.01 - www.francas.asso.fr

CP Francas_L'été, ça nous anime!_15 Juillet 2013.pdf

DOSSIER DE PRESSE Francas L'été ça nous anime ! Juin 2013.pdf

____________________________________________________



Paris, le 8 juillet 2013

Vive les vacances...
au centre de loisirs

Le centre de loisirs constitue souvent, l’été, dans les communes, dans les quartiers, dans les villes, en milieu urbain comme en milieu rural, le seul espace collectif d’animation de proximité accessible au plus grand nombre. Cette singularité lui permet d’être un espace de véritable mixité sociale, culturelle et générationnelle dans lequel se rencontrent, jouent, s’affirment, pratiquent… des filles et des garçons, des enfants de toutes origines, des enfants en situation de handicap, des enfants et des adultes, des jeunes et des parents, des animateurs et des élus locaux ou associatifs.

Deuxième espace d’accueil éducatif après l’école, la place des centres de loisirs dans le développement social et culturel local est devenue centrale sur les territoires et tout particulièrement pendant les vacances. Pour mettre en lumière cette action, les Francas, première fédération laïque de centres de loisirs, ont décidé de lancer l’opération « L’été, ça nous anime ! » pour, cet été dans les centres de loisirs, valoriser toute la diversité des projets et des activités de loisirs, citoyens, sportifs ou culturels qui se dérouleront.

CP Francas_L'été, ça nous anime!_8 Juillet 2013.pdf CP Francas_L'été, ça nous anime!_8 Juillet 2013.pdf

____________________________________________________




Plus de 2 millions d’enfants et d’adolescents seront accueillis cet été dans les centres de loisirs. Véritables villages éducatifs, les centres de loisirs constituent souvent, l’été, le seul espace collectif d’animation de proximité. Ils fourmillent de projets et d’initiatives qui permettent à tous de se rencontrer, d’échanger, de jouer, de découvrir, de s’initier, de s’ouvrir au monde...

Depuis quelques mois, dans le cadre du projet de loi sur la refondation de l’école de la République, la vocation éducative des temps et des activités périscolaires est réaffirmée. La contribution éducative des activités des temps extra scolaires est tout aussi essentielle.

Du 21 juin au 21 septembre 2013, les Francas, première fédération de centres de loisirs, lancent l’opération « L’été, ça nous anime ! ». Cette opération a pour but de valoriser toute la diversité des projets et des activités de loisirs, citoyens, sportifs ou culturels mis en œuvre dans les centres de loisirs éducatifs durant l’été.

Pour en savoir plus :

Téléchargez le communiqué et le dossier de presse :

CP_L'été, ça nous anime!_Juin 2013.pdf

DOSSIER DE PRESSE Francas L'été ça nous anime ! Juin 2013.pdf

____________________________________________________


Allez plus loin pour l'éducation !


Alors que les Francas sont particulièrement mobilisés aux niveaux national et locaux dans le processus de refondation de l'école, ils revendiquent avec détermination que les moyens affectés aux associations éducatives complémentaires de l’enseignement public soient d’un niveau de priorité conforme à la priorité donnée par le gouvernement à l’éducation.

Vous trouverez ci-dessous en téléchargement le communiqué de presse de la Fédération nationale des Francas du 30 mai 2013 "Aller plus loin pour l'éducation !" accompagné de la résolution générale prise à l'unanimité par l'Assemblée générale annuelle à l'issue de 3 jours de débats sur l'éducation.


CP  résolution générale AGN Francas 2013.pdf CP résolution générale AGN Francas 2013.pdf
Résolution generale Francas AGN 2013.pdf Résolution generale Francas AGN 2013.pdf
____________________________________________________




Dans le cadre de l’année européenne des citoyens, les Francas et la ville de Strasbourg réunissent 60 participants venus de 10 pays européens du 8 au 12 mai 2013 pour les premières Rencontres européennes de Strasbourg.

Durant ces 5 jours, les animateurs enfance-jeunesse, formateurs, enseignants réunis partageront leurs pratiques d’éducation à la citoyenneté et dessineront de nouvelles perspectives pour une éducation à la citoyenneté européenne renouvelée.

Les Rencontres européennes de Strasbourg se dérouleront sous le Haut-Patronage de M. Thierry Repentin, ministre délégué aux Affaires européennes. Elles ont reçu par ailleurs le parrainage de Mesdames Catherine Trautmann et Marie-Christine Vergiat, députées européennes, et de M. Thorbjorn Jagland, Secrétaire général du Conseil de l’Europe.

Pour en savoir plus :
Téléchargez le communiqué de presse :
CP Francas Rencontres européennes de Strasbourg mai 2013.pdf

Rendez-vous sur le blog : http://rencontres-europeennes.eu/
____________________________________________________

Paris, le 3 avril 2013
Accompagner
les collectivités territoriales
et les acteurs éducatifs
pour la réforme des rythmes


A l’heure où les collectivités territoriales, les services académiques et les partenaires éducatifs sur les territoires se penchent sur la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs, que ce soit pour une application dès la rentrée 2013 où pour une préparation de celle de 2014, la Fédération nationale des Francas propose plusieurs publications pour accompagner les territoires et les acteurs éducatifs.

Téléchargez le communiqué de presse :

CP publications Francas rythmes et périscolaire avril 2013.pdf
____________________________________________________


Oui, la réforme
des rythmes éducatifs
constitue une opportunité
pour l’éducation !


Alors que le décret modifiant l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires est paru, la Fédération nationale des Francas voit dans cette mesure et dans le projet de loi pour la Refondation de l’école de la République une opportunité pour favoriser la complémentarité éducative et améliorer la qualité de l’action éducative.

Complémentarité des temps éducatifs entre temps scolaire et temps non scolaire, qui offre aux enfants l’opportunité d’une diversité de situations d’apprentissage et d’acquisition de compétences.

Complémentarité des espaces éducatifs entre l’école et les espaces de loisirs éducatifs, artistiques, culturels ou sportifs du territoire. Le centre de loisirs (accueil collectif de mineurs sans hébergement), qui est à la fois la structure éducative la plus fréquentée après l’école et une institution du temps libre reconnue sur tous les territoires, peut alors constituer un espace pivot à même de favoriser la continuité et la cohérence éducative sur le territoire de vie des enfants.

Complémentarité enfin des acteurs éducatifs. La réforme des rythmes doit permettre de multiplier pour les enfants dans la semaine et durant la journée les occasions et les situations d’apprentissage, mais aussi de créer des temps d’éducation partagés entre les enseignants, les animateurs municipaux et associatifs, les parents. Elle encourage en effet à articuler des champs de compétences professionnelles trop souvent cloisonnés au profit de temps d’éducation partagés favorables à la coéducation des enfants.

La Fédération nationale des Francas invite à se saisir du cadre des Projets éducatifs territoriaux inscrits dans la loi pour croiser les regards afin de construire territorialement la meilleure mise en cohérence des temps, des espaces et des acteurs éducatifs. Elle incite également à impulser territorialement des débats citoyens sur l’éducation associant l’ensemble des acteurs éducatifs, enseignants, animateurs, parents, associations, élus locaux...

Après avoir contribué activement à la concertation sur la Refondation de l’école de la République, la Fédération nationale des Francas s’engage dans un programme d’action pour accompagner la mise en oeuvre opérationnelle des réformes éducatives en cours sur le territoire. Elle mobilise pour cela son réseau associatif, son expertise, son énergie militante.

Les 5ème Rencontres des Projets éducatifs locaux, qu’elle organise à Brest les 5 et 6 novembre 2013, constitueront un rendez-vous incontournable pour l’ensemble des acteurs éducatifs concernés.

Contact presse : Sylvie Rab, attachée auprès de la Délégation générale 06 74 98 78 35 - srab@francas.asso.fr
____________________________________________________


Les Francas contribuent
à la concertation sur l’éducation
artistique et culturelle


La Fédération nationale des Francas a élaboré une contribution à la Concertation sur l'éducation artistique et culturelle engagée par le ministère de la Culture en novembre 2012 et dont le rapport sera rendu public prochainement.

Notre contribution formule 5 préconisations générales déclinées en propositions concrètes :
Pour télécharger notre contribution, c'est par ici !
____________________________________________________

Sondage exclusif

Education, éducation populaire, éducation hors de l’école, loisirs éducatifs : qu’en pensent et qu’en disent les Français ?

Principaux enseignements du sondage

DP Francas du 26 juin 2012.pdf DP Francas du 26 juin 2012.pdf
ENQUETE FRANCAS 26 juin 2012.pdf ENQUETE FRANCAS 26 juin 2012.pdf
____________________________________________________



Contribution des Francas
sur la question
des rythmes scolaires


Le 14 septembre, Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, réunissait pour la première fois le comité de pilotage de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires.

Les Francas, soucieux des temps éducatifs dans leur globalité, se sont impliqués dans cette consultation et ont adressé à ce comité leur contribution.

Cette dernière permet de replacer le rôle et la mission des Francas quant à la réflexion et la mise en oeuvre des politiques publiques d’aménagement des temps de l’Enfant, pour lesquelles les Francas ont manifesté leur intérêt dès les années 1980, tout en recherchant la continuité et la complémentarité éducative et pédagogique des interventions éducatives.


Les Francas souligne également dans cette contribution
qu'une réflexion sur les rythmes scolaires se doit de prendre en compte la globalité et la diversité des temps de vie, des temps éducatifs que la collectivité publique organise. Ainsi, "les propositions qui seront faites devront formuler des objectifs à finalités éducatives explicites en réponse aux besoins éducatifs et sociaux des enfants, adolescents, jeunes et de leurs familles. Elles devront conduire à la mise en oeuvre de projets qui mobilisent tous les acteurs de l’éducation dans leurs responsabilités respectives et tenir compte de l’évolution des besoins éducatifs et sociaux."


Pour en savoir plus et lire la contribution des Francas, vous pouvez la télécharger : FRANCAS RYTHMES.pdf


Document(s) disponible(s) en téléchargement :
DP Francas du 26 juin 2012.pdf1260 Ko
ENQUETE FRANCAS 26 juin 2012.pdf1067 Ko
CP publications Francas rythmes et périscolaire avril 2013.pdf55 Ko
CP Francas Rencontres européennes de Strasbourg mai 2013.pdf197 Ko
CP résolution générale AGN Francas 2013.pdf52 Ko
Résolution generale Francas AGN 2013.pdf58 Ko
CP_L'été, ça nous anime!_Juin 2013.pdf48 Ko